La Vie Scolaire au Collège-Lycée : une passion d’éducateurs

Dans l’imaginaire collectif de beaucoup d’élèves, voire d’anciens élèves, la Vie Scolaire évoque souvent un monde peuplé de sanctions, de silences imposés, de mises en rang forcées, d’heures d’études interminables… Certes, imposer un cadre à des élèves pleins de vie n’est pas toujours chose aisée et les adultes de la Vie Scolaire peuvent très facilement devenir aux yeux des élèves des ennemis extérieurs à leur monde, à leurs attentes, à leurs préoccupations, tout juste bons à mettre des barrières à leur liberté pour avoir la paix.

Pourtant, l’Église, avec l’expérience qui est la sienne, nous donne en exemple assez de saints éducateurs, tels saint Jean-Baptiste de la Salle ou saint Jean Bosco, qui n’envisageaient pas la relation enfants/adultes sous l’angle de l’affrontement et de la méfiance mais sous celui de la confiance réciproque.

Être proches des élèves et désirer leur bien tout en gardant sa posture d’adulte et ne pas tomber dans la démagogie, voilà une alchimie difficile à réaliser mais tellement exaltante à vivre quand on en a compris la formule.

À la Rochefoucauld, la Vie Scolaire n’est composée ni de « pions », ni de « surveillants », mais d’adultes qui veulent être des éducateurs pour les élèves.

À 11, 12, … 17 ans, on a besoin d’un cadre pour se construire et d’avoir sous les yeux des modèles d’adultes qui ont déjà passé certains caps et qui pourraient nous éviter de tomber sur des récifs. Le cadre scolaire de la Rochefoucauld, son règlement intérieur, ses éducateurs, ne sont pas là pour éteindre la vie chez les élèves mais pour leur apprendre à être des personnes libres.