09 Jan

C’est dans un cadre magnifique, au cœur de la Normandie, à l’abbaye du Bec-Helloin, que les Terminales ont eu l’occasion de prendre du temps pour eux, loin de bacs blancs et des préoccupations du quotidien afin de se pencher sur leur orientation future.
 
Au-delà des aspects techniques de Parcoursup ou des choix stratégiques des filières, il était question de réellement discerner sur ce qui nous anime, distinguer les domaines qui nous intéressent profondément, ce sur quoi nous voulions fonder notre vie professionnelle. En effet, grâce à la présence de M. Porte, professeur de philosophie à l’IPC (Institut de Philosophie Comparée) qui a animé quatre conférences, nous avons réfléchi aux notions de bonheur, de désir et d’envie. Un temps personnel nous était ensuite octroyé dans le but de réaliser une réelle introspection, de prendre de la distance par rapport au tourbillon de notre quotidien et prendre conscience de nos aspirations les plus profondes.
 
Nous avons eu le plaisir d’être accompagnés par Mme Grünenwald, Mme Volcker, M. Sauvé et M. Antoniol ; c’est au détour d’une promenade en forêt, autour d’une tasse de thé ou lors de « rencontres informelles » que nous avons eu la possibilité de nouer avec eux un véritable lien, partageant volontiers leurs propres expériences ou leurs conseils et avis afin de toujours mieux nous accompagner.
 
Veillées, musiques et jeux de sociétés se sont accordés avec des temps de prières – nous avons pu participer à deux offices religieux en plus d’une messe le dimanche matin – mêlant ainsi temps spirituels et bonne ambiance.
 
Nous voudrions tous chaleureusement les remercier d’avoir tenu ce rôle d’ainés et d’avoir organisé ce week-end pour nous.
 
Claire de France et Astrid Vital Durand,
Élèves de TES A