Prévention : Les faux amis d’Internet « Qui se cache derrière mon écran ? »

Entre le 23 janvier et le 2 février,  deux agents de l’antenne de prévention des dangers d’Internet, du commissariat du 7ème arrondissement, sont intervenus auprès des élèves de 4ème et des 6ème.

Cette opération, mise en place par l’infirmière scolaire, Madame Barth, s’inscrit dans une démarche de sensibilisation des élèves à l’égard des dangers d’Internet, notamment des jeux en ligne et des réseaux sociaux, l’objectif consistant à faire émerger des bonnes pratiques pour se protéger, mais aussi préserver les autres.

 Le leitmotiv des intervenants du commissariat est sans appel : « Internet est un environnement virtuel, par conséquent il est impossible de savoir avec certitude avec qui on communique ». A partir de ce constat, on comprend la nécessité de suivre des règles de façon rigoureuse.

L’une d’elles consiste à ne jamais répondre favorablement à l’invitation d’un « ami », sur Internet, sans avoir la certitude qu’il s’agit bien de l’ami auquel on pense, dans la « vraie » vie, et bien sûr de ne jamais communiquer son adresse ou celle de son établissement scolaire

En effet, il est très facile d’usurper une identité sur Internet et de se faire passer pour une personne proche. Il est par ailleurs fréquent que des comptes soient piratés et utilisés par des individus mal intentionnés.

Une autre règle, concerne la protection des personnes. Il est ainsi strictement interdit de diffuser sur Internet (ou ailleurs) des images ou des informations relatives à une personne sans son accord, et si la personne est mineure, sans l’accord de ses parents.

Enfin, il faut retenir qu’aucune publication n’est éphémère et que la diffusion des informations sur Internet relève de l’entière responsabilité du diffuseur. Les informations diffusées peuvent être en effet, conservées et accessibles sur les réseaux, y compris après leur suppression. Des photos, des  informations diffusées sur Internet peuvent par ailleurs, avoir été « screenées » et repartagées, créant ainsi un cycle sans fin de diffusion.

Enfin, une photo partagée, qui parait drôle à un instant « T »,  peut devenir embarrassante quelques années plus tard, dans un contexte professionnel par exemple, et les conséquences peuvent se révéler désastreuses !

Internet oui, mais à conditions d’être vigilant et respectueux des autres.