L’équipe « Impact Moneta » en finale

concours génération euro

Cinq équipes étaient qualifiées à l’issue de la deuxième étape du concours lycéen Génération €uro. Le 22 mars, à la Banque de France, parmi les finalistes, l’équipe «Impact-Moneta» représentait le lycée La Rochefoucauld. Issus de toute la France, 200 lycéens ont participé au concours. A l’arrivée, seules cinq équipes étaient retenues pour le grand oral de la finale. L’équipe de La Rochefoucauld, « Impact Moneta », composée de Maëlys de Poncheville, Victoria Gaffet, Apolline Pimenta, Romain Pivert et Prudence Vanhove, élèves de Terminale B tutorés par leur professeure de SES Mme Garzynska , ont ainsi franchi les deux premières étapes, un quiz en ligne et une épreuve écrite. Le 22 mars, l’étape finale, nécessitait de présenter une préconisation de politique monétaire pour la BCE devant un jury composé de représentants de l’Éducation nationale et d’experts de la Banque de France. Si nos jeunes économistes n’ont pas remporté le concours, le jury a félicité les équipes finalistes pour  leur investissement, la clarté des raisonnements menés, la profondeur des analyses, la maîtrise des concepts économiques, et la diversité des connaissances mobilisées par les élèves. Rendez-vous l’année prochaine !

Rallye de maths

Rallye de maths

Les élèves de Sixième C et de CM2 B ont participé au rallye de mathématiques organisé par l’Institut de Recherche de l’Enseignement des Mathématiques de Paris Nord, le 14 mars. Pour sa vingt-cinquième édition, le rallye de l’IREM Paris-Nord continue de s’adresser à toutes les classes du cycle 3 en proposant aux élèves de l’académie de Créteil et de l’académie de Paris de résoudre en une heure une série d’épreuves mathématiques. Ce rallye s’adresse à la classe : c’est la classe qui participe et envoie une feuille-réponse, et non pas chaque élève individuellement. L’ensemble des épreuves étant impossible à résoudre en une heure par un élève seul, les classes étaient invitées à s’organiser et à coopérer pour résoudre un maximum d’épreuves dans le temps imparti.  

Concours Kangourou

Kangourou

Dans le cadre de la Semaine des Mathématiques, le 21 mars, les classes de CE2 et de CM2 ont participé au concours national de mathématiques, Kangourou. Les élèves disposaient de 50mn pour répondre aux 16 questions pour les CE2 et 24 questions pour les CM2, de difficulté croissante. Pour chaque question, cinq réponses sont proposées, avec une seule bonne réponse. Classement national à suivre pour chaque niveau ainsi que des récompenses… Des élèves de Quatrième ont aussi participé au concours, avant de se lancer dans une Olympiades de mathématiques une semaine plus tard.

Les « Fous du volant » de La Roche

Badminton

Les badistes de La Rochefoucauld se maintiennent sur les podiums du championnat de Paris et du championnat régional, avec une qualification pour les championnats de France.  Le 28 février, lors des championnats régionaux cadets et juniors, les badistes de la Rochefoucauld se sont qualifiés pour les championnats de France, accédant aux plus hautes marches des podiums avec deux titres de championnes régionales : Tess Lhuerre devient championne régionale dans la catégorie des cadettes et Camille Thomas remporte le titre en junior, suivie par Valentine Thomas sur la marche de vice-championne. Du côté des plus jeunes, les benjamins et les minimes n’ont pas démérité. Le 6 mars, la benjamine Ambre Paugam obtient le titre de vice-championne de Paris, quant aux minimes, elles investissent les trois places du podium : Elise de Pérignon est championne de Paris, Valentine Mouly est vice-championne et Salomé Pilliard arrive en troisième position. Les garçons réalisent un trio de titres équivalent, grâce à Léo Angel, champion de Paris, Anatole Cornu-Thénard, vice-champion et Matthieu Puel à la troisième place. Par équipe, les benjamins sont vice-champions et les minimes remportent le titre de champions de Paris Qualifiés pour le championnat régional, le 20 mars à Wissous, les jeunes badistes confirment leurs résultats. Les Minimes perdent la première place mais restent sur le podium avec Salomé Pilliard  vice-championne de région et Elise de Pérignon qui obtient la troisième place. Chez les garçons, Mathieu Puel est sacré champion de région en minimes et Léonard Teullieres vice-champion. Quant aux benjamins, Ambre Paugam, déjà vice-championne de Paris, obtient le titre de vice-championne de région. En équipes, comme pour les championnats de Paris, les benjamins remportent le titre de vice-champions de région et les minimes celui de champions de régions.   Palmarès complets Championnat régional de badminton cadet junior et par équipes du 28 février CADETTES Tess LHUERRE :  championne de région. Loanne TAILLARDAT : 3ème JUNIORS FILLES Camille THOMAS : championne de région. Valentine THOMAS : vice-championne de région. CADETS et JUNIORS PAR EQUIPE : Tess LHUERRE, Loanne TAILLARDAT, Clémence BELLIN, Ulysse FAVA et Alexandre VERNHES sont vice-champions de région. Tess LHUERRE, Loanne TAILLARDAT, Clémence BELLIN, Ulysse FAVA, Alexandre VERNHES, Camille THO-MAS et Valentine THOMAS sont qualifiés pour le championnat de France   Championnat de Paris de badminton benjamins et minimes du 06 mars 2024 BENJAMINES Ambre PAUGAM : vice-championne de Paris Sixtine de ROMANCE :  5ème Marta SMEETS : 8ème   MINIMES FILLES Elise de PERIGNON : championne de Paris Valentine MOULY :  vice-championne de Paris Salomé PILLIARD :  3ème Inès de PONTAC : 10ème   MINIMES GARCONS Léo Angel : champion de Paris Anatole Cornu-Thénard : vice-champion de Paris Matthieu PUEL : 3ème Léonard TEULLIERES : 6ème Antoine PETITIER-CHOMAILLE : 7ème Antoine CETTI :  9ème   PAR EQUIPES Les Benjamins sont vice-champions de Paris : Ambre PAUGAM, Sixtine de ROMANCE, Marta SMEETS, Sixte COULET, Maxime BOURDON et Maxime LHUERRE. Les Minimes sont champions de Paris : Elise de PERIGNON, Valentine MOULY, Salomé PILLIARD, Léo Angel, Anatole Cornu-Thénard et Matthieu PUEL. Ambre PAUGAM, Sixtine de ROMANCE, Marta SMEETS, Sixte COULET, Maxime BOURDON, Maxime LHUERRE, Elise de PERIGNON, Valentine MOULY, Salomé PILLIARD, Léo Angel, Anatole Cornu-Thénard, Matthieu PUEL, Léonard TEULLIERES et Antoine PETITIER-CHOMAILLE sont qualifiés pour le championnat régional.   Championnat régional de badminton benjamins/minimes individuels et par equipes du 20 mars 2024 à Wissous  BENJAMINS Sixte COULET :  4ème Maxime BOURDON : 11ème   MINIMES GARCONS Mathieu PUEL : champion de région Léonard TEULLIERES : vice-champion de région Antoine PETITIER-CHOMAILLE : 6ème Anatole CORNU-THENARD : 7ème Léo ANGEL : 13ème   BENJAMINES Ambre PAUGAM : vice-championne de région Laura SMEETS : 4ème Sixtine DE ROMANCE : 8ème   MINIMES FILLES Salomé PILLIARD : vice-championne de région Elise de PERIGNON : 3ème Valentine MOULY : 5ème   PAR EQUIPES  Les Benjamins Ambre PAUGAM, Marta SMEETS, Sixtine de ROMANCE, Sixte COULET, Maxime BOURDON et Maxime LHUERRE sont vice-champions de région. Les Minimes Salomé PILLIARD, Elise de PERIGNON, Valentine MOULY, Léonard TEULIERES, Matthieu PUEL et Anatole CORNU-THENARD sont champions de région.

Jeux Olympiques : un champion hors norme

Mathieu Bosredon

A l’âge de 4 ans Mathieu Bosredon est paralysé des membres inférieurs, suite à un hématome médullaire. Il s’adapte rapidement à son handicap notamment grâce au sport.  Il s’investit dans le paracyclisme et ce qui était au départ un moyen de locomotion dans sa région natale où les transports en commun sont rares, devient une véritable passion à raison de 25 heures d’entrainement hebdomadaire. A 18 ans il intègre l’équipe de France, et participe à ses premiers Jeux Olympique à Rio en 2016. Aujourd’hui, l’athlète attend sa qualification pour les jeux paralympiques dont les épreuves de handbike se tiendront début septembre à Clichy-sous-Bois. Restés silencieux et admiratifs durant la conférence, les élèves n’ont pas manqué de poser une multitude de questions au champion sur son parcours et son quotidien. Nul doute que cette intervention aura contribué à faire évoluer le regard de ces jeunes élèves sur le handicap…  

Tous en chaussettes dépareillées !

chaussettes dépareillées

Le 21 mars, à l’occasion de la journée mondiale consacrée à la Trisomie 21, la tradition consiste à porter des chaussettes dépareillées, symbole permettant d’affirmer haut et fort qu’«être différent c’est normal » ! Pourquoi des chaussettes ? Parce qu’elles ressemblent (un peu) à des chromosomes. Or la Trisomie 21 est due à la présence de trois chromosomes au lieu de deux sur la paire n°21.  L’ensemble des classes de l’école primaire a participé à cette journée de sensibilisation.

Printemps de l’économie : « Quelle Europe dans un monde fragmenté ? »

Printemps de l'économie

Du 2 au 5 avril au Conseil Economique, Social et Environnemental, le 12e Printemps de l’économie a concentré trente conférences sur la thématique « Quelle Europe dans un monde fragmenté ? ». Illustrant le programme de SES de Terminale, les élèves de Terminale B ont ainsi assisté à deux conférences animées par des experts. La première conférence traitait de la place pour l’Europe dans la course aux technologies de rupture avec les Etats-Unis et la Chine. Il y fut question de la maîtrise de ces technologies de rupture, stratégique pour la productivité, la création d’emplois de qualité, mais aussi pour réussir la transition écologique. Les leviers de développement de ces technologies et le rôle clé joués par les Etats fut au centre des débats. La seconde session était consacrée aux inégalités sociales, plus ou moins marquées selon les pays, et aux différents mécanismes de redistribution des richesses déployés en retour. Des débats de grande qualité, menés par des enseignants chercheurs, des cadres de l’OCDE, de l’INSEE, du CESE ainsi que de la Direction Générale du Trésor, offrant un éclairage d’expert aux enseignements académiques dispensés au lycée.

55 rue du Faubourg-Saint-Honoré

Elysée

L’emploi du temps des Sixièmes D conservera de longues années la date du 26 mars inscrite en rouge, un emploi du temps aux allures d’agenda de ministre, et pour cause : ce mardi après-midi, les collégiens avaient rendez-vous au palais de l’Elysée !   Ancien hôtel particulier, l’Elysée est le siège de la présidence de la République française et la résidence officielle du chef de l’État depuis la IIe République. Construit en 1718 pour le comte d’Évreux, sur un terrain marécageux rue du Faubourg-Saint-Honoré, le palais de l’Élysée a une histoire illustre. Offert par Louis XV à la marquise de Pompadour en 1753, il devient le palais princier de Joachim Murat, avant de devenir la résidence impériale en 1805, puis celle du président de la République à partir de 1848. Uniques visiteurs du jour, les jeunes collégiens ont visité le palais présidentiel avec l’impression d’être des hôtes de marque. Arrivés par la cour d’honneur, ils ont parcouru les différentes salles ayant chacune une fonction officielle : le salon des portraits, qui accueille les repas officiels restreints ; le magnifique salon Pompadour où les œuvres d’art modernes cohabitent avec des boiseries d’époque ; le salon vert où se réunissent le Président et ses proches collaborateurs ; le salon des aides de camps, dédié à l’accueil des invités, la salle de réception, le Jardin d’hiver, ou encore, le salon Murat occupé chaque mercredi par le conseil des ministres. Difficile d’imaginer un meilleur cadre pour une leçon d’EMC qui risque de devenir le «cours collector» de la promotion des Sixièmes 2024.

L’âge industriel au musée de l’Architecture

cité de l'architecture

Destination le Palais de Chaillot, pour les élèves de CM2 qui ont visité les collections du musée de l’Architecture et du Patrimoine, en lien avec le chapitre du programme d’histoire consacré à l’Age industriel.  Le 21 mars les élèves de CM2 découvraient l’exposition permanente du musée de l’Architecture, dédiée à l’histoire architecturale en France depuis 1850. A travers un ensemble unique de maquettes, de photographies, de films d’archives et d’imprimés, le parcours leur a offert un aperçu des transformations de la production architecturale résultant du développement des sociétés modernes et des puissances industrielles. Sont ainsi exposées les réponses des architectes, des ingénieurs et des urbanistes aux mutations de la société française. L’évolution démographique et du logement, les crises économiques, la reconstruction et l’urbanisation, la croissance et l’industrie, les loisirs et la démocratisation culturelle forment ainsi la toile de fond d’une histoire du bâti au fondement de notre monde moderne. Une exposition temporaire sur l’histoire du métro et les transformations urbaines associées, a complété la visite.

Cité de l’économie : visite commentée des élèves de SES

cité de l'économie

Les élèves préparant la spécialité SES ont visité la Cité de l’Economie. Isalys Girard, Alice Loy et Daphné Serre nous dressent ici le bilan de cette journée. « Construit entre 1878 et 1882 par l’architecte Jules Février pour le banquier Emile Gaillard, l’Hôtel Gaillard deviendra plus tard la Cité de l’économie. Emile Gaillard, banquier de renom mais également amateur d’art, fait ainsi construire cet hôtel particulier dans le 17ème arrondissement afin d’y exposer sa collection d’œuvres d’art. En 1991, l’hôtel particulier rejoint la Banque de France qui souhaite en faire une succursale après des travaux d’aménagement dont la réalisation de la salle des coffres, que nous avons visitée. En 2006, la « succursale » ferme ses portes et en 2011 on annonce la création de la Cité de l’économie.  Le 14 juin 2019 la Cité de l’économie voit le jour. Elle est divisée en plusieurs sections, chacune étant dédiée à un aspect spécifique de l’économie : Echanges, Acteurs, Marchés, Crises, Régulations, Trésors. Lors de notre sortie nous avons visité les sections, Echanges, Acteurs et Trésors. A travers des jeux et des activités interactives nous avons pu mieux comprendre des aspects clés de notre programme de Sciences Economiques et Sociales (…) comme par exemple, découvrir les avantages et les fonctions de la monnaie par rapport au troc (…), ou la gestion d’un portefeuille d’actions en fonction de l’actualité. L’activité Dans la peau d’un banquier nous a aussi offert l’occasion d’incarner le rôle d’un banquier ayant pour mission d’évaluer l’attribution de prêt ou non à différents ménages ou encore de proposer différents produits d’épargne, selon les caractéristiques propres aux ménages. Enfin, le jeu tactile Reliez les acteurs, nous a permis de comprendre les interactions entre les agents économiques (…). Grâce à cette sortie, organisée par Mme Garczynska, nous avons ainsi mieux compris les divers mécanismes de l’économie ainsi que son organisation générale. Les activités ludiques et interactives nous ont particulièrement aidés dans la compréhension de certaines notions. »